Olivier Lexa

Olivier Lexa

Olivier Lexa

Initiateur et directeur artistique de la Fondazione delle Arti – Venezia, fondateur du Club delle Arti, Olivier Lexa est un opérateur du paysage culturel vénitien depuis 2007. Auteur et metteur en scène, il est historien et musicien de formation. Directeur général du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française jusqu’en 2010, il fonde en 2011 le Venetian Centre for Baroque Music dont il est directeur artistique jusqu’en 2017, sous la présidence de Jordi Savall. Parallèlement, il travaille pour le Pavillon français de la Biennale de Venise, avec Christian Boltanski en 2011 et Xavier Veilhan en 2017. En 2014, il met en scène la recréation mondiale de L’Eritrea de Francesco Cavalli dans une production du Teatro La Fenice, unanimement saluée par la presse. En 2016, il est dramaturge sur les nouvelles productions de I Due Foscari de Verdi au Teatro alla Scala à Milan (avec Placido Domingo dans le rôle-titre), Madame Butterfly également à la Scala sous la direction de Riccardo Chailly et de L’Opera seria de Gassmann dirigé par René Jacobs à la Monnaie (Bruxelles).

En 2016 toujours, il met en scène de la recréation mondiale de L’Oristeo de Cavalli à l’Opéra de Marseille, une nouvelle production des Peccati capitali, dirigée par Leonardo Garcia Alarcon au Palais des Doges à Venise en coproduction avec Carnegie Hall (New York, février 2017). Il est programmateur associé à la Biennale de Venise en 2017 et produit au Pavillon français une série de performances aux côtés de Xavier Veilhan, après avoir été dramaturge sur Corpi Ingrati, nouvelle création du Ballet National de Marseille aux côtés des chorégraphes Emio Greco et Pieter Scholten.

En 2018, à la Philharmonie de Varsovie, Olivier Lexa met en scène Naïs de Rameau, avec le chœur, l'orchestre et les solistes Il Giardino d'Amore dirigés par Stefan Plewniak, ainsi que le Ballet de la Olga Stawska-Lipczynska State Ballet School de Poznan. La production est reprise à Opera Nova à Bydgoszcz.

En 2019, Olivier Lexa met en scène la création mondiale du Silence des ombres, opéra rassemblant les Trois Petits Drames pour marionnettes de Maurice Maeterlinck mis en musique par Benjamin Attahir. La coproduction unit La Monnaie (Bruxelles), Les Théâtres de la ville de Luxembourg, l’Opéra National de Varsovie - Teatr Wielki, la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et European Network of Opera Academies.

Olivier Lexa est également romancier (Morceaux choisis, 2011 ; L’Education vénitienne, 2016) et essayiste (Venise, l’Eveil du Baroque, 2011 ; Francesco Cavalli, 2014 ; La Musique à Venise, 2015 ; Monteverdi et Wagner. Penser l'opéra, 2017 ; Léonard de Vinci et l’invention de l’opéra, 2019). Il est publié par Actes-Sud. Il enseigne régulièrement à la Bocconi à Milan dans le cadre du MAMA et à l’Institut Européen de Design de Venise.